1. SKIP_MENU
  2. SKIP_CONTENT
  3. SKIP_FOOTER

Actualités

Ouverture de la 7e session dite administrative du conseil départemental et municipal de Pointe-Noire

   Le mot de circonstance lue par le premier secrétaire du conseil Martial ODZEBE.

ØMonsieur le Représentant de l’Etat ;

Ø  Monsieur le Président du Bureau exécutif du Conseil départemental et municipal, Député-Maire de la Ville de Pointe-Noire

Ø  Vénérables Sénateurs ;

 

Ø  Honorables Députés ;

Ø  Chers collègues Distingués Conseillers départementaux et municipaux ;

Ø  Monsieur le Secrétaire général du Conseil départemental et municipal de Pointe-Noire;

Ø  Monsieur le procureur de la république ;

Ø  Monsieur le Sous-préfet du District de       Tchiamba-Nzassi;

Ø  Madame et Messieurs les Administrateurs-Maires des Arrondissements de Pointe-Noire et de la Communauté urbaine de           Tchiamba-Nzassi ;

Ø  Mesdames et Messieurs les Responsables administratifs, civils et militaires, en vos rangs, grades et qualités;

Mesdames et Messieurs,

Il y a quelques jours seulement, le Conseil départemental et municipal de la ville de   Pointe-Noire atteignait ses deux ans d’existence, depuis son installation le 24 août 2017.

Cette session que nous allons tenir, est la première au moment où nous entamons la troisième année de notre mandat.

Elle est  convoquée par arrêté N°585/DPN-CDM-BE-PS du 19 août 2019 et aura à examiner essentiellement deux affaires :

$1-      la première affaire est relative  à l’examen du projet de  budget supplémentaire exercice 2019 ;

$1-      la deuxième affaire quant à elle, concerne  l’examen de trois projets délibérations  dénommant deux ronds-points et une artère de la ville de Pointe-Noire.

Il s’agit notamment des dénominations des ronds-points :

- Mpita  qui deviendra rond-point Germain Bicoumat ;

- Germaine Pemba  qui deviendra Place  du soldat de la paix ;

- et de l’avenue Emeraude qui deviendra André Raymond SAFOUX.

Pour examiner de façon particulière ces affaires, deux commissions seront sollicitées. En l’occurrence de la commission Economie et Finances et de la commission Aménagement et  Affaires Domaniales.

Distingués conseillers

Mesdames et messieurs,

Tout en  souhaitant comme à l’accoutumée, une participation active des distingués conseillers à nos assises ; je m’en vais, en votre nom, et  avec déférence, inviter monsieur le Président du Bureau exécutif du conseil départemental et municipal, député-maire de la ville de        Pointe-Noire, monsieur Jean François KANDO à bien vouloir prendre la parole pour son discours d’ouverture.

Je vous remercie.

       

  • Monsieur le représentant de l’Etat ;
  • Vénérables sénateurs ;
  • Honorables députés ;
  • Distingués conseillers départementaux et municipaux ;
  • Monsieur le secrétaire général du conseil départemental et municipal ;
  • Monsieur le sous-préfet du district de Tchiamba-Nzassi ;
  • Mesdames et messieurs les administrateurs-maires des arrondissements et de la communauté urbaine de Tchiamba-Nzassi ;
  • Mesdames et messieurs les secrétaires généraux des arrondissements, du district et de la communauté urbaine de Tchiamba-Nzassi ;
  • Mesdames et messieurs les responsables administratifs, civils, militaires et judiciaires, en vos rangs, grades, qualités et fonctions toute préséance respectée ;
  • Messieurs les délégués du personnel et responsables syndicaux ;
  • Chers invités ;
  • Mesdames et Messieurs.

En ce moment solennel qui consacre l’ouverture des assises de la septième session ordinaire dite « administrative » de notre assemblée locale, je voudrais m’empresser de vous dire combien le bureau exécutif et moi-même, sommes heureux, distingués conseillers départementaux et municipaux de vous retrouver tous en forme après quatre mois de vacances.

Monsieur le représentant de l’Etat et chers invités, veuillez recevoir la reconnaissance de notre conseil pour votre présence toujours constante à nos travaux ; ce qui du reste témoigne de l’intérêt que vous accordez aux problèmes de la ville.

-          Monsieur le représentant de l’Etat ;

-          Monsieur le secrétaire général du conseil ;

-          Distingués conseillers départementaux et municipaux ;

-          Chers invités ;

Notre session se tient un mois seulement après                      la célébration des festivités marquant le 59ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté internationale.

Tout en félicitant l’ensemble de la communauté ponténégrine pour la grande mobilisation constatée autour de cet évènement, j’aimerais appeler l’attention de tous sur le message de son Excellence, monsieur Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République, chef de l’Etat, délivré le 14 Août dernier.

En effet, tout en louant les efforts consentis par le peuple congolais pour parvenir à la conclusion d’un accord avec le fonds monétaire international, il y a lieu de relever que cet objectif atteint par notre pays après de longues et âpres négociations ne saurait être une finalité, une fin en soi. Il s’agit d’un nouvel appel à une mobilisation et à un engagement sans faille.

C’est pourquoi, j’invite tous les cadres et agents municipaux à intérioriser ce message en vue d’une véritable prise de conscience autour des valeurs de travail, créateur de richesse et de progrès pour un Congo forgé dans le sillage de l’histoire et la dynamique de sa marche vers le développement. La célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance de notre pays, comme les précédentes, a donné aux filles et fils du Congo l’occasion de vibrer à l’unisson, de mettre en relief ce qu’ils ont de similitudes essentielles et d’affirmer leur attachement indissoluble à la patrie.

-          Distingués conseillers départementaux et municipaux ;

Pendant l’intersession, le bureau exécutif a, conformément à la recommandation de la 6ème session ordinaire « administrative » de notre institution, mis en place une commission mixte chargée de détecter les causes endogènes et exogènes des contre-performances récurrentes constatées sur le rendement de certaines taxes du ressort de la municipalité. Les sous-commissions ont travaillé durement pendant la période et ont produit chacune un rapport qu’elles ont régulièrement transmis au bureau exécutif.

Les synthèses élaborées à cet effet, constitueront la toile de fond du débat d’orientation budgétaire que nous organiserons au mois de novembre et qui nous permettra de bien préparer le budget de l’exercice prochain.

Au cours des présentes assises, nous plancherons sur plusieurs affaires soumises à notre examen dont la liste vient d’être déclinée par monsieur le premier secrétaire du bureau exécutif.

La visite guidée des chantiers municipaux et le rapport d’activités du bureau exécutif, condensé des activités  menées depuis notre dernière session, permettront aux distingués conseillers d’apprécier le chemin parcouru et les résultats obtenus dans la période considérée.

En outre, l’attention des distingués élus locaux sera une fois de plus sollicitée autour de trois projets de délibération portant débaptisation de certains espaces et d’une voie dont la haute portée politique ne sera plus à démontrer.

-          Monsieur le représentant de l’Etat ;

-          Monsieur le secrétaire général du conseil ;

-          Distingués conseillers départementaux et municipaux ;

En votre nom, je voudrais d’avance remercier Messieurs les directeurs départementaux de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation et de l’enseignement technique, professionnel et de la formation qualifiante pour avoir accepté de nous entretenir lors de nos travaux en plénière sur la problématique des résultats scolaires et les perspectives de la rentrée scolaire 2019-2020.

-          Distingués élus locaux ;

-          Mesdames et messieurs ;

Depuis plusieurs années la crise économique et financière frappe de plein fouet notre pays. Celle-ci                a lourdement affecté le niveau général de la consommation, de l’investissement et de l’épargne et occasionné comme tout le monde le sait une baisse vertigineuse des activités, la fermeture de certaines entreprises sur la place de Pointe-Noire et partant le chômage d’un grand nombre de nos concitoyens.

A contrario, dans le même temps, il nous faut au niveau local maintenir sinon améliorer les prestations et la productivité des services municipaux.

C’est ainsi que la mobilisation optimale de nos recettes surtout celles du ressort exclusif de la mairie et l’affectation rationnelle des dépenses demeurent j’en suis convaincu la seule issue favorable à la situation budgétaire d’aujourd’hui.

Parlant de l’optimisation des recettes, le bureau exécutif s’y emploie depuis notre installation le 24 Août 2017.

Les résultats obtenus sont mitigés et ne nous permettent pas de couvrir toutes les charges suscitées par les nombreux besoins des populations. Les résultats issus des derniers contrôles effectués par les commissions mises en place par le conseil en sont la preuve la plus éloquente.

Voilà pourquoi, bien que le chemin soit escarpé, les élus locaux que nous sommes, ne devons céder ni au renoncement, ni au découragement encore moins se répandre en plaintes diverses sur cette crise au point d’en faire un alibi. La crise doit être intégrée dans une stratégie de réplique et être vécue comme un challenge qu’il importe absolument de gagner.

Aussi, la commission de contrôle des travaux poursuit inlassablement son travail. Le bureau exécutif a résolu de lui laisser le temps nécessaire afin de lui permettre d’achever sa tâche et de rendre un rapport définitif qui fera l’objet d’une exploitation judicieuse à la prochaine session budgétaire. Cette démarche a l’avantage de donner au conseil tous les éléments d’appréciation                qui orienteront les arbitrages que nous ferons à l’examen des projets de budget et de programme d’investissements de l’exercice 2020.

-          Monsieur le représentant de l’Etat ;

-          Monsieur le secrétaire général du conseil départemental et municipal ;

-          Distingués élus locaux ;

-          Mesdames et messieurs ;

A quelques jours de la rentrée scolaire 2019-2020, j’attire l’attention de tous sur la nécessité pour nous de prendre à cœur les problèmes de l’école, moule sans lequel le développement de notre cher et beau pays tant souhaité ne serait qu’un simple rêve.

C’est ainsi que nous attendons avec beaucoup d’impatience l’application effective des lois récemment adoptées par les deux chambres du parlement et promulguées par monsieur le Président de la République, concernant le transfert des compétences et des moyens correspondants à la prise en mains par les  collectivités locales des questions liées à l’école, à la santé et à l’entretien routier.

Sans anticiper sur les échanges que nous aurons à l’issue des communications des spécialistes en la matière invités à nos assises, toutes les conditions doivent être créées pour que la prochaine rentrée des classes soit une réussite et que l’année scolaire                      soit véritablement apaisée afin que les mauvais résultats enregistrés aux examens d’Etat cette année s’améliorent sensiblement au plus grand bonheur de tous.

C’est sur ces mots d’espérance, que je déclare ouverts les travaux de la septième session ordinaire dite « administrative » de notre mandature.

-          Vive la ville de Pointe-Noire !

-          Vive le conseil départemental et municipal !

-          Plein succès à nos assises !

-          Je vous remercie.

Nous contacter

Raccourcis

Carte de la Ville de Pointe-Noire